Les représentations systémiques

Les représentations systémiques d’entreprise visent à traiter des problèmes aigus ou chroniques, nuisibles au bon fonctionnement de l’entreprise, tels que: manque d’efficacité, manque de motivation, difficultés avec la clientèle, mésentente entre collègues ou services, réorganisations suite à rachat ou fusion, etc… Elles aident à mettre à nu les sources de dysfonctionnement et donnent des indications concrètes pour une régulation au sein de l’entreprise.

Le travail se fait en groupe. Le client choisit des représentants pour les dits-membres du système à travailler. Il les place dans l’espace de la pièce, puis il sort du champ de la représentation pour observer. Par un phénomène étonnant, chaque représentant ressent les émotions, les symptômes physiques et opinions attribuables au membre du système qu’il est sensé représenter. Grâce aux informations ainsi rendues accessibles, l’animateur crée des changements au sein du champ de représentation et se laisse guider vers une image-solution. Des paliers successifs sont nécessaires pour rétablir l’équilibre du système. En fin de travail de représentation, un ordre nouveau et plus sain se manifeste, entraînant des répercussions favorables.

Un système se définit comme un ensemble d’éléments composants une structure, soumise à des règles de cohésion et d’homéostasie. Il est un organisme vivant dont les parties sont interdépendantes, constituant un tissu relationnel sans cesse en mouvement.

Le travail systémique montre que certaines conditions doivent être respectées au sein de tout système pour en assurer le fonctionnement harmonieux. Il existe trois règles systémiques fondamentales: le droit d’appartenance, le respect de l’ordre fonctionnel et l’équilibre entre prendre et donner. Ces trois règles sont indissociables, covalentes et concomitantes, elles s’articulent. Elles exigent d’être constamment mises en application, dans le quotidien du système concerné.

Le droit d’appartenance s’applique sans exception et au même titre à tous les membres d’un système donné : les éléments du système s’assemblent tels les morceaux d’un puzzle pour former un tout. L’exclusion arbitraire d’un membre crée un vide au sein du système, ce qui met en péril son intégrité.

Le respect de l’ordre fonctionnel veut que chaque membre du système remplisse la place qui lui revient et prenne les responsabilités correspondantes, ni plus, ni moins. Dans le milieu du travail, cet ordre est relatif au rand hiérarchique au sein de l’entreprise ainsi qu’à l’ancienneté ou au mérite d’un membre. La structure fonctionnelle de l’entreprise est déterminée par le mode de répartition des tâches et du pouvoir de décision.

L’équilibre entre prendre et donner est une condition incontournable de réussite dans les relations humaines. Tout don (matériel ou autre) accepté entraîne automatiquement une dette et réclame un don en retour pour rétablir l’équilibre dans la relation. Entre collègues, des faveurs faites doivent être rendues ou au moins reconnues pour l’entretien d’un climat de coopération et de bonne volonté dans le travail.

Toutes les actualités