La socio-dynamique

Les concepts de la Sociodynamique, inventés par Yves Bossard et Jean-Christian Fauvet dans les années 70, ont guidé depuis nombre de dirigeants dans la conduite des transformations de leur organisation et des pratiques de management. Quels sont-ils ?

La nécessaire dialectique de l’institution et du corps social

La Sociodynamique tente de concilier les impératifs de l’Institution (l’entreprise, en tant qu’entité juridico-économique, face à sa mission et à son marché, qui recherche avant tout l’efficacité) et les attentes du Corps Social (la collectivité humaine de l’entreprise, dans sa diversité, qui privilégie le bien être individuel et collectif). L’entreprise est d’autant plus performante qu’elle arrive à concilier Institution et Corps Social.

Le rôle des managers

Il se situe à la charnière de l’institution et du corps social. Comme représentants de l’Institution, ils expliquent la stratégie, et coordonnent les actions ; comme représentants du Corps social, ils font prendre en compte les attentes sociales et individuelles comme des contraintes internes à intégrer dans la mise en œuvre de la stratégie. Ils disposent de 3 modes pour amener les individus ou les équipes vers un objectif, qu’ils doivent adapter aux circonstances : l’Imposition, la Négociation, l’Animation.

Les 4 modes d’organisation

Il existe 4 types d’organisation, qui dépendent du degré de cohésion interne (Ego) et du degré d’ouverture sur l’extérieur (Eco): mécaniste, tribal, mercenaire ou holomorphe.

Le jeu des acteurs

Chaque acteur d’un système va adopter de positions plus ou moins en synergie ou en antagonisme vis-à-vis d’un manager / d’un objectif / d’un projet…t La carte des partenaires permet de situer chacun en fonction de ces 2 axes de définir les conditions permettant de jouer la stratégie des alliés

Toutes les actualités